Bitcoin Lightning Network : Levée de fonds de 7 millions pour ACINQ

 Bitcoin Lightning Network : Levée de fonds de 7 millions pour ACINQ

La startup française ACINQ vient de bénéficier d’une levée de fonds de 7 millions d’euros pour pouvoir se consacrer davantage au Lightning Network de Bitcoin. Le Lightning Network est la technologie pouvant rendre les transactions effectuées avec la cryptomonnaie de référence bien plus rapide et moins coûteuses, surtout lorsque les échanges se font à de petits montants. Parmi les investisseurs soutenant ACINQ, il y a la Banque Publique d’Investissement (BPIFrance) dont l’apport s’élève à 1 millions d’euros.

La France en pole position dans le Lightning Network de Bitcoin

Seulement quelques sociétés sont actuellement spécialisées dans le développement du Lightning Network. On compte ainsi Lightning Labs, LNBIG, Blockstream et la startup française ACINQ.  

L’importance du Lightning Network est manifeste lorsque l’on considère que c’est une technologie qui peut rendre les échanges en Bitcoin beaucoup plus performants. En effet, la première des cryptomonnaies est connue pour effectuer 7 transactions par secondes, tandis qu’un spécialiste du paiement en ligne tel que Visa a une capacité allant jusqu’à 65000 transactions par secondes. Contrairement à Bitcoin, la scalabilité de Visa, ou alors son adaptation à une sollicitation très élevée de ses services, est vraiment satisfaisante. 

Le Bitcoin n’est donc pas le champion de la rapidité dans le domaine du paiement, mais il peut le devenir grâce à l’aide du Lightning Network. ACINQ travaille justement à parfaire cette technologie qui permettra non seulement d’accélérer les faibles transactions faites en Bitcoin, mais aussi de profiter de frais de transaction très bas ou inexistants.

« Si Bitcoin est l’avenir des paiements sur internet, Lightning est la solution qui s’impose pour opérer ces paiements », a révélé l’un des fondateurs d’ACINQ, Pierre-Marie Padiou. 

Le bitcoin lightning network
Source : Applicature.com

On peut imaginer par exemple qu’un détenteur d’un portefeuille de cryptomonnaies ait le souhait d’acheter un produit peu coûteux avec du Bitcoin. Si auparavant cet acheteur avait à supporter des frais de transaction supérieurs à son achat, ce ne sera plus le cas car le Lightning Network jouera le rôle d’une surcouche de la blockchain qui générera de multiples canaux de transactions en dehors de la chaîne de stockage et de transmission principale (transactions off chain).

Il en résulte peu ou pas du tout de frais de transaction pour l’acheteur. La scalabilité devient ainsi presque parfaite, car le réseau pourra supporter un très grand nombre d’échanges sans être saturé ou lent pour autant.

ACINQ a pour objectif de simplifier le fonctionnement du Lightning Network de Bitcoin : « Les utilisateurs ont besoin d’une meilleure expérience utilisateur lorsqu’ils utilisent Lightning. Mais cela n’est possible que si de réelles améliorations sont apportées au niveau du protocole, ce qui prend du temps. Avec ce financement, nous serons encore ici pendant des années. »

ACINQ a déjà développé un wallet (l’application Eclair Mobile) et une API pour le Lightning Network que des entreprises et des particuliers peuvent utiliser pour simplifier leurs paiements en Bitcoin. La startup française obtenait déjà un financement de 1,4 millions d’euros de la part de Serena Ventures, en 2018.

Il s’agit à présent de doubler l’effectif de la société, d’affiner les produits existants et de passer un cap supérieur dans le développement du Lightning Network. BPIFrance, IdInvest et Serena Ventures sont aujourd’hui les partenaires financiers de l’une des plus importantes startups du secteur.

La R&D reste au cœur des préoccupations des fondateurs d’ACINQ : « Nous sommes toujours dans une phase de recherche et développement et nous y resterons longtemps, car la technologie évolue très vite », a déclaré Pierre-Marie Padiou.

Des investisseurs français accordent du crédit à la cryptomonnaie  

On peut se rappeler le temps où la Banque Publique d’Investissement ne répondait pas aux sollicitations des startups dont l’activité était liée à la cryptomonnaie. L’une des opportunités les plus marquantes que BPI ait manquée est le financement de Ledger. Cette startup française n’avait pas été soutenue par BPIFrance malgré plusieurs demandes et relances pour son financement. Ledger se retrouve aujourd’hui valorisé à près de 1 milliard d’euros.

BPIFrance ne compte pas refaire la même erreur, et cela s’est traduit par sa toute première participation à l’essor d’une société du secteur des cryptomonnaies. C’est le cas aussi d’IdInvest, un autre grand acteur du capital-risque en France.

Ces investisseurs sont unanimes pour dire que la cryptomonnaie, et spécialement le Bitcoin, ne peut plus être ignorée par le capital-risque.

Lightning Network et le Bitcoin
Source : Wired.com

Véronique Jacq, qui est à la tête du pôle d’investissement numérique de BPIFrance en est convaincu : « Le potentiel des cryptomonnaies est de plus en plus évident. Dans ce domaine où il reste encore beaucoup à explorer et à construire, Bitcoin fournit une plateforme d’expérimentation et de mise en œuvre sans pareil. Lightning est sa solution d’extensibilité la plus prometteuse.

Nous sommes heureux et fiers d’aider et de collaborer avec ACINQ, une compagnie française qui figure parmi les leaders mondiaux de cette nouvelle technologie ».

Le CEO d’IdInvest Partner, Nicolas Debock, partage également cet avis : « Bitcoin est sur le point de devenir la monnaie de l’ère numérique, mais son histoire ne fait que commencer. Le Lightning lui permettra de passer à une nouvelle dimension et de devenir universelle »

Matthieu

Articles à lire