Flash-crash du Bitcoin ce mardi : que s’est-il passé ?

 Flash-crash du Bitcoin ce mardi : que s’est-il passé ?

Le marché des cryptomonnaies a connu un véritable carnage ce mardi après-midi. Vers 17h, le cours du BTC est passé à 43 350 $, soit une chute de plus de 13% en 30 minutes. Comme ce qui se passe souvent sur le marché des cryptomonnaies, les raisons d’un crash restent généralement floues au moment où cela se produit. Ce n’est qu’après que tout s’éclaire. Plusieurs analystes, dont le PDG d’Alameda Research, Sam Trabucco, parlent d’une chute prévisible. Même si ce flash-crash a pris les investisseurs au dépourvu, les signes étaient déjà là.

Que s’est-il passé ce mardi ?

Jusqu’à 9h 00 GMT ce mardi, le marché du Bitcoin se portait encore très bien. La situation dure depuis 7 semaines avec un cours qui culmine à 53 000 $ plus tôt dans la matinée.

A 9h débute la chute. Preuve que les ours ont commencé à dominer le marché. Le cours a perdu 2 points en quelques heures en passant de 53 000 $ à 51 600 $.

Ce n’est qu’à 15h GMT que la dégringolade a vraiment eu lieu. En une heure, le prix du BTC est passé de 51 000 $ à 48 500 $. La situation a encore empiré au cours de l’heure qui a suivi avec un cours qui a fini à 44 000 $. Heureusement que les taureaux sont intervenus à ce moment-là, mettant fin à la chute vertigineuse et faisant grimper enfin le prix.  

Quelles sont les raisons de ce flash-crash ?

En analysant ce qui s’est passé, Sam Trabucco assimile ce schéma à celui des contrats à terme à « primes élevées » et de la hausse des intérêts ouverts observé plus tôt cette année avant que le Bitcoin ne fasse un krach après avoir culminé à 65 000 $.

Cette fois-ci, la situation a été provoquée par des investisseurs qui se sont un peu trop emballés après que le Salvador soit devenu le premier pays à donner cours légal au Bitcoin, ou encore après qu’une vente de bitcoins de 44 millions $ n’ait été enregistrée à la bourse d’Huobi. A ceci, il faut ajouter les prises de bénéfices dus à la hausse du cours du BTC, de l’ordre de 50%, depuis fin juillet. Par ailleurs, Ran Neuner, le PDG d’Onchain Capital, spécule sur le fait que la chute coïncide avec le jour où le Salvador officialise le bitcoin comme monnaie légale, et ce contre la volonté du FMI et de la Banque Mondiale.

Matthieu

Articles à lire