La FCA dénonce une règlementation cryptographique manquante en voyant Kim Kardashian promouvoir une contrefaçon d’Ethereum

 La FCA dénonce une règlementation cryptographique manquante en voyant Kim Kardashian promouvoir une contrefaçon d’Ethereum

Charles Randell, le président de la Financial Conduct Authority (FCA) qui est l’instance de règlementation du secteur financier au Royaume-Uni, a critiqué le rôle de Kim Kardashian dans une publicité de cryptomonnaie non vérifiée et qui plus est une contrefaçon d’Ethereum, Ethereum-Max, mais ne prend aucune mesure.

L’E-Max a connu un pic de 145% après le message de Kim K.

En juin dernier, la star de téléréalité et l’influenceuse Kim Kardashian a demandé à ses 250 millions de followers sur Instagram s’ils « sont fans de crypto ». Ceci a été suivi d’une discussion sur un jeton cryptographique pour un projet appelé EthereumMax créé un mois plus tôt. En quelques minutes, EthereumMax a brûlé 400 millions de jetons, soit 50% du portefeuille de la FCA qui passait entre les mains de la communauté E-Max.

Le message de Kim Kardashian a suscité de nombreuses réactions. Certains ont remis en cause les compétences de l’influenceuse en tant que conseillère financière. D’autres se sont montré septiques quant à la légitimité d’une cryptomonnaie qui contient le nom d’Ethereum. D’autres encore dénoncent le fait que le moyen des followers de Kim K. manque de connaissances en crypto et peut penser que c’est le vrai Ethereum.

Quoi qu’il en soit, la promotion de Kim Kardashian a entraîné un pic du prix de l’Emax. Après avoir culminé à 0,000000597636 $ fin mai, celui-ci a connu une forte baisse. Après l’histoire sur Instagram, il a connu une hausse de 145%. Malheureusement, les mastodontes ont fait leur grand retour depuis, entraînant une baisse progressive, puis une stabilité du prix de l’EthereumMax.

Charles Randell appelle à une réforme de la loi actuelle

En s’exprimant devant le Symposium international de Cambridge sur la criminalité économique, Charles Randell a dénoncé une règlementation sur la cryptographie obsolète et manquante. Il appelle à une réforme de celle-ci ainsi qu’à une révision de la législation sur l’implication des influenceurs dans le système de « pump and dump », une technique de manipulation spéculative des cours des crypto. L’histoire de publication de Kim Kardashian en est une illustration parfaite.

Charles Randell reconnaît que cette dernière était une publicité payante avec la plus grande audience de l’histoire. Il reconaît aussi qu’il n’a aucune preuve pour dire que ce jeton est une arnaque. Au vu de la loi actuelle, le président déclare que la FCA ne peut pas faire grand-chose face à ce genre d’évènement. Il n’a de pouvoir que pour l’enregistrement des échanges cryptographiques basés au Royaume-Uni en vue de lutter contre le blanchiment d’argent. Il appelle donc les législateurs à prendre les mesures nécessaires pour empêcher de telles opérations à l’avenir.

Julia Delor

Articles à lire