La Libra de Facebook perd encore ses membres fondateurs

 La Libra de Facebook perd encore ses membres fondateurs

Mastercard, Visa, Stripe, Ebay et Mercado Pago n’ont pas tenu devant la pression des régulateurs et des acteurs politiques de tout bord ayant exprimé leur défiance vis-à-vis de la Libra. Ces 5 entreprises ont abandonné le projet de cryptomonnaie de Facebook le même jour, ce vendredi. La nouvelle n’est pas si étonnante après que PayPal ait montré la voie aux entreprises de paiement, en se retirant le premier de l’Association Libra.

Retrait des entreprises de paiement avant le conseil inaugural du 14 octobre

Le probable retrait des entreprises de paiement du projet de cryptomonnaie lancé par Facebook  n’était plus un secret pour les observateurs. Les rumeurs et déclarations se sont succédées juste après que Paypal ait décidé de ne plus faire partie des membres fondateurs de la Libra.

Cette fois-ci, les départs sont survenus le même jour, et précisément un peu avant le conseil inaugural qui était prévu ce lundi 14 octobre à Genève. Il s’agit d’une rencontre au cours de laquelle les 28 membres fondateurs de la Libra devaient sceller leur accord de participation au projet. Le timing choisi par les entreprises qui ont quitté Facebook et sa monnaie numérique n’est donc pas du tout anodin. Celles-ci ne pouvaient tout simplement pas s’engager dans un climat aussi tendu, suite aux désaccords des Etats et des acteurs de l’économie monétaire et de la finance mondiale face au lancement de la Libra.

Les géants du paiement tels que Mastercard, Visa ou Mercado Pago en Amérique du sud, précisent toutefois que leur retrait pourrait ne pas être définitif si l’Association Libra parvenait à satisfaire à toutes les demandes émises par les régulateurs. 

«Nous considérerons un éventuel retour quand il y a aura une plus grande clarté sur le projet», peut-on rapporter de la communication de Mercado Pago à ce sujet.

Le porte-parole de Visa a également parlé d’une décision non définitive : «Nous continuerons à évaluer le projet et notre décision finale dépendra de plusieurs facteurs, notamment de la capacité de l’association à satisfaire pleinement toutes les attentes réglementaires requise. »

«eBay a pris la décision de ne pas devenir membre fondateur. À l’heure actuelle, nous concentrons nos efforts sur la mise en œuvre de l’expérience de paiement géré par eBay pour nos clients», a déclaré le représentant du géant de l’e-commerce et ancien propriétaire de PayPal.

Pour Stripe, une autre société de paiement en ligne : « La Libra a du potentiel. Nous suivrons ses progrès de près et resterons disposés à collaborer avec l’Association de la Balance à un stade ultérieur. »

Nouveaux retraits : Handicap ou soulagement pour la Libra ?

Difficile d’ignorer à quel point il est important pour un système de cryptomonnaies de pouvoir interagir avec les moyens de paiements traditionnels. En effet la cryptomonnaie doit pouvoir très facilement s’échanger avec les devises actuelles pour espérer acquérir de la popularité et de la confiance. Sans un tel pont clairement et aisément établi, la lassitude et la défiance pourraient être l’effet suscité par une quelconque monnaie numérique.

Sous cet angle, le retrait des entreprises de paiement comme Paypal, Mastercard ou Visa semble ne pouvoir être que préjudiciable au projet Libra. Il faudra à présent que les membres fondateurs, dont Facebook, trouvent le moyen de pallier aux futurs manquements susceptibles d’handicaper lourdement l’expansion de la Libra à travers le monde, voire de causer son échec

L’Association Libra, pour sa part, ne semble pas si effrayée par la nouvelle vague d’abandon. C’est en tout cas ce qui transparaît dans les propos de David Marcus, CEO de Calibra qui est le futur portefeuille des tokens de la cryptomonnaie Libra.  

« Je vous déconseille de faire la lecture du sort de la Libra au travers de cette mise à jour », a-t-il déclaré. 

« Bien sûr, ce n’est pas une bonne nouvelle à court terme, mais d’une certaine manière, c’est libérateur. Restez à l’écoute très bientôt. Tout changement de cette ampleur est difficile. Vous savez que vous êtes sur le point de faire quelque chose [d’important] lorsque tant de pression se crée. »

« L’engagement dans cette mission est plus important pour nous que toute autre chose. Il est donc préférable que nous soyons au courant de ce manque d’engagement dès maintenant», a enfin expliqué Marcus, qui est aussi un ancien PDG de PayPal.  

Le conseil inaugural de l’Association Libra qui devait se tenir ce 14 octobre 2019 a bien eu lieu, toutefois avec 22 partenaires de Facebook au lieu des 28 qui existaient dès le départ.

Matthieu

0 Reviews

Write a Review

Articles à lire