Le Salvador : installation de 200 guichets automatiques Bitcoin

 Le Salvador : installation de 200 guichets automatiques Bitcoin

En Juin dernier, le Président du Salvador, Nayib Bukele, a annoncé son intention de faire adopter le Bitcoin comme monnaie légale dans son pays en plus du dollar américain. Votée le 9 juin, la « loi Bitcoin » entrera en vigueur le 7 septembre. Moins de deux semaines avant que le Salvador ne devienne le premier pays au monde à donner cours légal au Bitcoin, le gouvernement a annoncé l’installation de 200 guichets automatiques et 50 kiosques Bitcoin sur tout le territoire salvadorien.

200 guichets automatiques cryptographiques et 50 kiosques pour favoriser l’adoption du Bitcoin au Salvador

Alors que tout se met lentement en place pour l’adoption du Bitcoin comme monnaie légale au Salvador, le pays vient d’annoncer le déploiement de 200 guichets automatiques et 50 succursales bancaires où les Salvadoriens et les touristes pourront convertir leur crypto-monnaie en USD et la retirer en espèces.

Cette initiative est indissociable de l’application de crypto-monnaie lancée par le gouvernement et baptisée « Chivo ». Il s’agit d’un portefeuille électronique qui permet aux utilisateurs salvadoriens de gérer leurs Bitcoins. Tous les Bitcoins qu’ils recevront seront automatiquement convertis en dollars américains. Ils pourront ensuite choisir entre les laisser dans leur compte Chivo ou faire un retrait auprès des 200 GAB dédiés. Ces derniers seront ouverts 24h/24.

A noter que toute personne qui téléchargera l’application recevra dans son compte Chivo 30 USD en bitcoin.

L’un des grands atouts de cette initiative gouvernementale est que toutes les transactions effectuées sont sans frais. Les Salvadoriens pourront recevoir ou envoyer de l’argent sans payer le moindre centime. Cela devrait faire économiser au pays 400 millions de dollars par an de commissions sur les envois d’argent depuis l’étranger.

Une décision qui suscite beaucoup de réactions

Ce plan initié par Nayib Bukele suscite à la fois des éloges et des méfiances.

D’un côté, des organisations internationales, comme la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, ont exprimé leur grande inquiétude face à une telle décision et ses implications financières, économiques et juridiques potentielles. A ceci s’ajoutent des sondages d’opinion qui ont affiché un taux élevé de protestations.

De l’autre côté, de nombreux politiciens étrangers (Argentine, Panama, Brésil et Paraguay) et institutions financières se montrent enthousiastes et soutiennent la décision du Salvador d’officialiser le Bitcoin comme monnaie légale.

Face à tout cela, le Président Bukele reste déterminé et déclare qu’il ne forcera personne à utiliser la cryptomonnaie. Il met tout simplement en avant les opportunités que cette initiative pourrait apporter à son pays.

Julia Delor

Articles à lire