Au début de cette année, Mars Zhao était plein d’optimisme quant à l’avenir. Il venait de décrocher un nouvel emploi à Shanghai, chez le géant chinois de l’internet Tencent, où il mettait sur pied des campagnes publicitaires pour des marques, un poste qui lui rapportait 30 % de plus que son emploi précédent. Malgré les mesures de répression prises par le gouvernement à l’encontre des entreprises technologiques, Mars Zhao était suffisamment confiant dans l’avenir du secteur pour commencer à chercher une maison avec sa fiancée.

Puis en mai, Zhao a été licencié. Le verrouillage draconien de Shanghai, déclenché par une recrudescence de nouveaux cas de Covid-19, a paralysé le centre commercial de la Chine. Tencent, Alibaba et d’autres entreprises technologiques ont supprimé des emplois pour faire face à ce que certains cadres qui ont parlé à The Information ont décrit comme le pire environnement commercial de leur vie. Pour ne rien arranger, la fiancée de Zhao a perdu son emploi dans le marketing de Mama Bang, une application sociale qui donne des conseils sur la maternité et les soins aux bébés. Le couple a mis en veilleuse son projet d’achat d’une maison et s’est concentré sur la recherche de nouveaux emplois tout en réduisant ses dépenses de moitié.

« Je n’aurais jamais pensé que les choses se dégraderaient aussi rapidement », a déclaré Zhao. « Je ne veux plus travailler pour des sociétés Internet ».