Ethereum entre dans la phase finale des préparatifs pour l’événement très attendu de la fusion après que Goerli, le troisième et dernier testnet du réseau, ait basculé avec succès vers un algorithme de consensus de type proof-of-stake (PoS) mercredi soir. L’ETH a augmenté de 14 % en 24 heures au moment de la rédaction de cet article, porté par l’anticipation de la fusion de Goerli.

Plus tôt cet été, le réseau de test Ropsten est passé avec succès au PoS en juin, et le réseau de test Sepolia a fait de même début juillet.

La fusion du testnet Goerli a été annoncée à la fin du mois de juillet et s’est déroulée en deux phases, en commençant par la mise à niveau préalable de Bellatrix le 4 août. La deuxième étape, appelée Paris, a été déclenchée aujourd’hui après que le Terminal Total Difficulty (TTD) sur la chaîne Goerli ait atteint 10 790 000.

Cette deuxième phase de la mise à niveau a vu le client de la couche d’exécution passer à la preuve d’enjeu, le bloc suivant après le changement étant produit par un validateur fonctionnant sur Beacon Chain – un réseau PoS qui fonctionne parallèlement au réseau principal d’Ethereum.

📢📢📢📢 Goerli/Prater Merge Announcement 📢📢📢📢

Prater passera par la mise à niveau Bellatrix le 4 août, et fusionnera avec Goerli entre le 6 et le 12 août : si vous gérez un nœud ou un validateur, c’est votre dernière chance de passer par le processus avant le mainnet 🚨https://t.co/JAz5AJe12B.

– Tim Beiko | timbeiko.eth 🐼 (@TimBeiko) 27 juillet 2022

Goerli, qui est un environnement de testnet permettant aux développeurs Web3 de tester des applications blockchain avant de les lancer sur le réseau principal Ethereum, est différent de Ropsten et de Sepolia dans la mesure où, avant le changement d’aujourd’hui, il fonctionnait sur l’algorithme de consensus de preuve d’autorité (PoA) plutôt que sur la preuve de travail (PoW).

La fusion Goerli d’aujourd’hui diffère également de l’intégration précoce du réseau de test en ce sens que les opérateurs de nœuds devaient mettre à jour leurs clients de la couche de consensus et de la couche d’exécution en même temps plutôt qu’un seul des deux.

Selon la Fondation Ethereum, la fusion Goerli est la dernière occasion pour les utilisateurs de s’assurer que leurs validateurs PoS sont correctement configurés avant la transition vers le réseau principal.

Elle servira également de test final avant la fusion officielle du réseau principal Ethereum avec la chaîne Beacon le mois prochain, avec une date butoir fixée au 19 septembre.

La fusion est la mise à niveau la plus importante d’Ethereum depuis le lancement du réseau en 2015 et mettra fin au processus actuel de minage de l’ETH, qui consomme beaucoup d’énergie, pour le remplacer par un modèle PoS qui devrait améliorer l’évolutivité du réseau et le rendre 99 % plus écologique.

Reste à savoir si une fusion en douceur pourrait aider à mettre fin à l’hiver cryptographique actuel.

Restez à la pointe de l’actualité cryptographique, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception.