Martin Shkreli, parfois connu sous le nom de « Pharma Bro », a acquis une certaine notoriété après avoir obtenu le brevet d’un médicament antiparasitaire et en avoir fait passer le prix de 13,50 dollars la pilule à 750 dollars. En janvier 2022, une action en justice de la FTC a ordonné à Shkreli de restituer près de 65 millions de dollars de bénéfices obtenus indûment et l’a banni à vie de l’industrie pharmaceutique.

En 2018, il a été condamné à une peine de prison fédérale pour une fraude boursière non liée ; un procureur américain a déclaré qu’il  » a essentiellement géré sa société comme un système de Ponzi « . Il a passé cinq ans en prison, et a été libéré en mai 2022.

Shkreli est également interdit d’accès à l’industrie des valeurs mobilières, ainsi que d’exercer la fonction de dirigeant ou de directeur de toute société cotée en bourse.

S’il s’agissait de quelqu’un d’autre que Martin Shkreli, j’aurais pu être surpris d’apprendre que, à peine plus de deux mois après sa sortie de prison et alors qu’il est toujours hébergé dans une maison de transition, Shkreli lance une « plateforme logicielle web3 de découverte de médicaments ».

Étiqueté dans :

, , , ,